PATHOLOGIES POSTURALES

 

La posturologie s’adresse aux personnes qui ont mal en se tenant debout ou qui ont du mal à se tenir debout

Les douleurs de dos quotidiennes, les blessures répétées lors des activités de la vie courante. Tous les maux dont nous souffrons mais pour lesquels nous n’avons pas pu trouver une solution pour nous guérir.

Des problèmes oculomoteurs (muscles des yeux), de dents, de pieds, voilà les causes les plus fréquentes de dérèglements qui entraînent des surcroîts de pression sur les articulations, les muscles et le squelette.

Parce qu’il est un empilement de vertèbres, notre dos est extrêmement sensible aux variations du tonus musculaire. Toute perturbation de la chaîne musculaire est visible sur notre dos, il est pour nous un véritable écran de lecture des maux du corps.

La posturologie pour qui ?

En général, le patient souffrant d’un trouble postural présente des examens complémentaires normaux, une symptomatologie riche, une hypertonie para vertébrale (augmentation du tonus musculaire) unilatérale ou bilatérale.

Des chocs physiques ou émotionnels, des positions de travail inadaptées, ou une alimentation déséquilibrée peuvent créer des tensions sur différents schémas neuro-musculaires.

Ces tensions vont perturber le fonctionnement de l’organisme et la posture du patient s’en trouvera souvent modifiée.
Les différents symptômes ont été regroupés par le Docteur Da Cunha en 1979 et constituent le Syndrome de Déficience Posturale (SDP).

Liste non-exhaustive de symptomes :

  • Syndromes vertigineux posturaux
  • Épines irritatives calcanéennes
  • Syndrome de Morton
  • Halux valgus
  • Aponévrosites plantaires
  • Perte de la performance
  • Hypertonies musculaires douloureuses localisées et résistantes au traitement
  • Céphalées
  • Scolioses

La posturologie: comment et par qui ?

Le traitement postural vise à modifier les entrées du système par manipulation des capteurs posturaux dans le but de reprogrammer au mieux le tonus musculaire. Le but est de soulager les pathologies de contraintes et d’améliorer la performance des capteurs afin d’optimiser le schéma moteur.

La prise en charge du patient postural est le plus souvent pluridisciplinaire. Le traitement postural nécessite la participation de différents spécialistes qui interviennent de concert en fonction des capteurs incriminés dans la pathologie :

  • Équilibration du système musculo-articulaire : ostéopathe, kinésithérapeute
  • Confection d’une orthèse plantaire : podologue
  • Rééducation orthoptique : orthoptiste
  • Prescription de prismes optiques : ophtalmologiste
  • Traitement d’une cicatrice pathogène : médecin, kinésithérapeute
  • Le Médecin pour le diagnostic préliminaire et la coordination

Chaque praticien en posturologie peut donc devenir le chef d’orchestre du traitement postural pluridisciplinaire, sans jamais se substituer aux compétences de chaque spécialiste.

La prise en charge au sein de l’institut

Tout mal de dos s’explique par la rupture d’un équilibre. Notre défi quotidien est de nous stabiliser dans l’espace et dans notre environnement.

D’innombrables capteurs nous aident à relever ce défi. Chaque groupe de capteurs fait l’objet d’une approche médicale particulière.

Une coordination interdisciplinaire est nécessaire.

Cette coordination est rendue possible grâce à l’évaluation posturale.

L’Examen postural avec la méthode de vidéo-raster Stéréographie permet une analyse statique et dynamique du rachis

Grace à une technologie non-invasive et sans rayon nocif, l’examen peut être répétée aussi souvent que nécessaire et convient à tous (enfants, femmes enceintes, personnes âgée, …).

Chaque personne est différente, il faut donc proposer une analyse individualisée, selon trois étapes dans l’examen :

  • Etablir une analyse claire de l’attitude posturale du patient : anamnèse précise (histoire du ou des problème(s)).
  • Prise de clichés en fonction des plaintes du patient et des informations recherchées par le ou les praticiens.
  • Compte rendu et analyse posturale individualisée permettant d’orienter le patient vers une proposition pertinente de traitement, car des symptômes et des morphologies identiques peuvent se traiter par des stratégies différentes.